Comment le cannabis interagit-il avec les traitements mentaux ?

La relation entre le CBD et la santé mentale a conduit les scientifiques à se demander : comment le cannabis interagit-il avec les traitements mentaux ? C’est important car les psychiatres et autres professionnels de la santé comportementale doivent en savoir plus sur le lien entre la marijuana et les maladies mentales.

Ils pourront ainsi s’adapter à l’utilisation croissante du cannabis médical et récréatif par leurs patients. De nombreux pays autorisent déjà l’utilisation de la marijuana à des fins médicales, et certains ont même légalisé l’usage personnel ou récréatif de la marijuana par les adultes.

La compréhension scientifique du cannabis médical, du système endocannabinoïde et de la pharmacologie des cannabinoïdes est de plus en plus importante.

Le cannabis dans les traitements mentaux

La communauté psychiatrique décourage souvent l’usage du cannabis, alors que certains peuvent le prescrire ou l’approuver comme thérapie d’appoint pour des patients présentant des symptômes spécifiques.

De nombreuses recherches confirment que le cannabis peut soulager certains de vos symptômes. Pour d’autres patients, la consommation de cannabis à long terme peut avoir précédé l’apparition de la maladie psychotique, la consommation de cannabis pouvant alors être considérée comme une cause permanente exacerbant les symptômes de la maladie mentale.

Selon l’étude de l’Académie nationale, il existe des preuves significatives d’une relation statistique entre la consommation de cannabis et le développement de la schizophrénie ou d’autres psychoses, le risque étant le plus élevé chez les consommateurs réguliers.

D’autre part, l’augmentation du risque est une conséquence mineure et les effets causaux de ce lien sont inconnus. Bien que la consommation de cannabis puisse aggraver la psychose chez certains patients, il est possible que la consommation de cannabis pour soulager les symptômes puisse expliquer une partie de la corrélation statistique.

cbd thc schizophrénie

Schizophrénie, CBD et THC

Il a été démontré que le CBD moléculaire traite les symptômes de la schizophrénie, avec des résultats comparables au traitement par un médicament antipsychotique approuvé. Il a également montré un historique d’effets indésirables favorables. D’autres recherches soutiennent l’idée que la CBD devrait être utilisée comme antipsychotique. Il peut même contrecarrer ou compenser les effets psychotomimétiques du THC.

On a également beaucoup parlé du clonazépam et de la marijuana. Les médecins indiquent que la combinaison de la consommation de cannabis et de clonazépam peut entraîner un arrêt respiratoire. Cela est dû au fait que les deux ont un effet sédatif, qui génère une dépression respiratoire.

D’autre part, malgré les différences entre le THC et le CBD, les patients atteints de schizophrénie qui avaient auparavant bénéficié d’un soulagement des symptômes grâce au cannabis ont été traités avec de faibles doses de THC.

Le THC a été prescrit à des régimes qui comprenaient de la clozapine dans certains cas ou plusieurs antipsychotiques. Avec l’ajout du THC à leur régime, les patients ont montré une amélioration, bien que d’autres aient ressenti un effet antipsychotique spécifique.

Le dosage peut être essentiel dans la relation entre le THC et la psychose, ainsi que dans la capacité anxiolygénique du THC.

Cannabis et performances cognitives

Des recherches ont également montré une relation statistique entre la consommation de cannabis et l’amélioration des performances cognitives. Cela concerne principalement les personnes qui présentent des troubles psychotiques et qui ont des antécédents de consommation de marijuana.

Plus généralement. Il existe des preuves de l’existence d’un lien entre la consommation aiguë de cannabis et l’altération du domaine cognitif de l’apprentissage, ainsi que de la mémoire et de la concentration. Tant pour les performances cognitives que pour le risque de psychose, le dosage peut être un facteur clé.

D’autant plus que les preuves de l’affaiblissement des facultés sont principalement liées à une consommation longue et importante, notamment chez les personnes ayant des antécédents de troubles liés à la consommation de marijuana.

cbd maladie mentale

Cannabis et démence

Jusqu’à présent, les preuves scientifiques indiquent que le cannabis peut supprimer l’excitotoxicité neuronale, ainsi que la neuroinflammation, et même être bénéfique dans la lutte contre la plaque de la maladie d’Alzheimer.

Malgré cela, les cannabinoïdes chez les patients atteints de démence n’ont été utilisés que pour traiter les troubles du comportement. Cela comprend à la fois l’agitation, le refus de s’alimenter et l’irritabilité.

Les scientifiques pensent que les personnes souffrant de troubles liés à la consommation de marijuana pourraient présenter un risque accru de maladie d’Alzheimer. Pour l’instant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer les applications thérapeutiques possibles du cannabis dans la démence. Il faut également déterminer si la consommation excessive de marijuana est un facteur de risque potentiel.

déprésement de cbd

CBD et dépression

L’antidépresseur sertraline a également été recherché, comme médicament pour traiter la dépression. Cependant, on sait maintenant que le CBD peut aider à soulager les symptômes de la dépression en interagissant avec les récepteurs de la sérotonine dans le cerveau.

Ceci est important car la sérotonine est un neurotransmetteur qui joue un rôle clé dans un certain nombre de fonctions de l’organisme. Par exemple, il peut réguler l’humeur, ainsi que générer des sentiments de bonheur et de bien-être.

Cela pourrait conduire au fait qu’au lieu d’utiliser de la sertraline atenix, les personnes souffrant de dépression pourraient vouloir utiliser du CBD à la place. Les personnes qui ont ce type de problème ont souvent du mal à s’endormir. C’est pourquoi ils utilisent des somnifères à base d‘halopéridol.

Certaines personnes utilisent également le Lexapro pour traiter leur dépression et leur trouble anxieux généralisé. Mais il est important de noter les contre-indications du lexapro, comme pour tous les médicaments antidépresseurs.

traitements mentaux cannabis

Conclusion

Dans cette discussion sur la façon dont le cannabis interagit avec les traitements mentaux, il est important de considérer la communication entre le patient et le psychiatre. Autrement dit, les patients psychiatriques peuvent utiliser le cannabis pour améliorer leurs symptômes.

Si vous suivez un traitement psychiatrique actif, vous prenez peut-être déjà des médicaments supplémentaires. Les psychiatres devraient s’intéresser à la consommation de marijuana de leurs patients.

Il s’agit d’être attentif aux effets indésirables potentiels, ainsi qu’aux éventuelles interactions médicamenteuses. La vérité est que les patients peuvent être affectés, non seulement par leur maladie mentale, mais aussi par la consommation de marijuana.

C’est pourquoi il est essentiel de discuter ouvertement de la consommation de cannabis avec le psychiatre. Surtout si le médecin est réceptif à l’idée de connaître les avantages du CBD.

Articles connexes

Sertraline

La sertraline définit une variété de maux, tels que l’anxiété, les attaques de panique et la dépression Comment le CBD est-il lié ?

lire plus
Surdose de CBD

Surdose de CBD

Si vous êtes un utilisateur régulier de cannabidiol, vous vous êtes peut-être demandé s’il est possible de faire une overdose de CBD, nous vous expliquons ici !

lire plus

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous et bénéficiez d’une réduction de 10% sur votre achat.

Suscríbete y recibe un
10%DE DESCUENTO

Suscríbete y recibe un

10%DE DESCUENTO

Sólo por suscribirte a la lista de correo, recibirás inmediatamente un código descuento de un 10% para tu próxima compra

¡Te ha suscrito correctamente! Utiliza tu código HIGEA10 para recibir el descuento

0
Tu compra
Abrir chat
Preguntas a Higea CBD
Haciendo clic en aceptar. Acepta que Higea CBD tenga el contacto con usted.